Vianney – Je m’en vais (2016)
Vidéo, paroles, explications

 

Paroles de la chanson « Je m’en vais »

chantée par Vianney

  1   J’ai troqué mes cliques et mes claques
  2   Contre des cloques et des flaques
  3   Un sac-à-dos pour oublier
  4   Qu’avant c’est toi qui me pesais

  5   Ce qui m’emmène
  6   Ce qui m’entraîne
  7   C’est ma peine
  8   Ma peine, plus que la haine
  9   Oh ma route
 10   Oh ma plaine
 11   Dieu que je l’aime

 12   Et tournent, tournent dans ma tête
 13   Les images du long métrage
 14   Où tu es belle et moi la bête
 15   Et la belle n’est jamais sage
 16   Quand tu diras que c’est ma faute
 17   Que je n’ai jamais su t’aimer
 18   Au diable, toi et tes apôtres

 19   Je m’en vais

 20   Et ce qui perle sur mon front
 21   Gouttes de pluie, gouttes de froid
 22   Donne des ailes, donne donc
 23   L’envie de m’éloigner de toi

 24   Et mes larmes
 25   Et mes armes
 26   Sont ma peine
 27   Ma peine, plus que la haine
 28   Et mes larmes
 29   Mes larmes
 30   Dieu que j’ai mal

 31   Refrain, lignes 12-18
 32   Je m’en vais (3x)

 33   Refrain, lignes 12-18
 34   Je m’en vais (3x)


 

Pour les étudiants de Français Langue Étrangère

Voici aujourd’hui une chanson récente de Vianney. Les deux premières lignes de cette chanson sont assez difficiles à comprendre pour des débutants. Voici une explication pour faciliter sa compréhension.

« J’ai troqué » signifie «  j’ai échangé ». « Troquer une chose contre une autre chose » c’est échanger une chose contre une autre. On peut dire par exemple que les enfants troquent souvent leurs jouets contre d’autres jouets.

« mes cliques et mes claques » est inanalysable. Les mots « clique » et « claque » ne s’emploient ensemble que dans l’expression « prendre » ou « emporter ses cliques et ses claques » qui signifie « partir brusquement, en emportant ce qui nous appartient ». Les Français disent parfois « j’ai pris mes cliques et mes claques » mais sans pouvoir expliquer ce que sont des « claques » (peut-être des sandales ?) et encore moins des « cliques » (d’ailleurs même le dictionnaire est sans réponse ici, car une clique, qui signifie entre autres « un groupe de gens », n’est pas une chose que l’on peut prendre).

« J’ai troqué mes cliques et mes claques » est une expression unique, propre à cette chanson. Cette expression prend sa signification grâce à la deuxième ligne de la chanson « Contre des cloques et des flaques ».

« des cloques ». Une cloque est une boursoufflure de la peau, un endroit où la peau est gonflée et fait mal. Dans cette chanson, ces cloques sont probablement situées aux pieds, et ont été provoquées par des longues marches.

« des flaques ». Une flaque, une flaque d’eau est une petite étendue d’eau qu’on trouve dans les dépressions de terrain, c’est-à-dire les creux du trottoir, des chemins, pendant et juste après la pluie.

Le sens global des deux lignes pourrait être celui-ci: Je suis parti sans rien emporter, j’ai beaucoup marché (tellement que j’ai eu des ampoules, des cloques aux pieds), par tous les temps (même dans les flaques d’eau).

Pourquoi dire une chose si simple d’une manière si compliquée ? Parce que les mots ont été choisis pour leur sonorité : en commençant une chanson avec les sons KLIC (clique), KLAK (claque), KLOK (cloque) et FLAK (flaque) le chanteur est sûr d’attirer l’attention de l’auditeur qui est surpris et qui écoute toute la chanson par curiosité.